Jour 40 / Distance parcourue 24H : 87 km / Distance parcourue totale : 3049 km / Arrivée Martinique : 1906 km

Mercredi 25 mars 2020. Il est 2h00 du matin. J’ouvre un œil. Ici le premier truc que tu fais, c’est de vérifier le cap et calculer le nombre de milles nautiques parcourus la nuit. Alors, le cap lui n’avait pas bougé. Par contre, le GPS me dit 24 milles nautiques. Ce n’est pas possible ? Et oui, ça fait ça quand il y a du vent. Génial ! Une journée que je n’avais jamais vraiment connue : ramer dans une mer assez formée avec 20-23 nœuds de vent, tout en passant mon temps à régler pour que le bateau reste à peu près bien sur le cap 240° en cours de matinée.. Pff quoi ? Tu me coupes déjà Jean-Paul ? Qu’est-ce qu’il y a ? Un message ?? Un message de qui ?? GRAHAM ?? Vas y envoie !

Bonjour Stéphane, good Luck, at this moment, would welcome sharing a drink with you. Good luck and best wishes, Graham

Merci Jean-Paul, pour une fois, c’était justifié. Bon, ça me fera une contrainte supplémentaire : rattraper le Graham, et le trouver. Parce que la flaque est plutôt vaste.. Le champ de vision est assez limité et l’objet très petit. On va tenter, ça fera bosser les équipes à terre ^^

Donc aujourd’hui, ça a avoiné. Demain matin au réveil, je passe sous les 18° Nord. Tous les trois jours, à ce rythme, je perds 1 degré. Il me faut arriver en dessous de 15 pour ensuite filer vers la Martinique. “Et nanas, ti punch, cocotiers, plage “ Non mais sans blague Jean-Paul ? Maintenant tu prends carrément la parole ! Alors tu reprends ta place de personnage qui sort de ma tête au moment du compte-rendu, et point barre, OK ! Donc.. Une fois sur la bonne latitude, je file avec le courant des Caraïbes vers la Martinique.

Tous ces instants, après 40 jours, te surprennent. Je n’ai donc pas encore tout vécu. Je sens que c’est une période charnière. Dans 1 semaine et demi, on devrait voir plus clair. Sinon, un détail, surtout pour Jean-Paul : arrivé là-bas, il y a comme partout confinement. Donc si ils pouvaient le confiner dans le marché aux fruits et légumes de Rivière-Pilote, je suis preneur ! Plutôt que bord de mer, je l’ai assez vu ^^ Ou si il y a une case dans le nord avec sa jungle, idem je suis preneur : la forêt me manque. Et si un avion veut bien me ramener en France, j’aurai les fruits et légumes, la forêt et Brooks.. Ah ben non, c’est vrai, pas possible, bon ben ça sera Martinique, sound system, à jardiner avec les rastas 😅😅

Donc je commence à penser à l’arrivée.. Ça c’est pas bon du tout car c’est encore long. Et surtout, je ne suis plus à mon potentiel maximum avec ce genre de pensée. Alors restons ici et maintenant, demain il y a encore du taf. Et après demain aussi..

Le big up du jour à celui qui reçoit tous les jours ce paragraphe dans un sale état ! Depuis l’Iridium Go, il y a pas mal de caractères qui sont transformés. Tu rajoutes les fautes de frappe, les erreurs.. Il a du passer un diplôme avec la CIA pour déchiffrage de message codé, sans compter les expressions à la Brogniart (mais il commence à les connaître à force lol), remettre tout en forme, m’envoyer la question du jour le matin, et tout vous livrer propre nickel chaque jour, j’ai nommééééééé : Noé Liger !! (applaudissements, confettis qui tombent, etc)

Noé Liger, membre du Conseil d’Administration d’Etarcos, spécialiste du marketing digital et décrypteur de SMS à ses heures perdues

Bon sang, ces compte-rendus, ça s’en va (et ça revient, oui merci Jean-Paul) dans tous les sens, c’est l’euphorie du 40eme.. La grande biz à tous !

UN JOUR UNE QUESTION

Merci encore à tous pour toutes vos questions, que nous recevons nombreuses ! La question du jour, elle nous vient de Bretagne avec celui qui a accompagné Stéphane lors de ses tests en Bretagne, connu sous le nom de Yann le Poulpe ! Alors vous aussi, n’hésitez pas à poser votre question en cliquant sur le bouton ci-dessous ^^

La question du jour par Yann : ” Salut Stéphane. Je pensais que tu savais te servir d’un fusil de chasse/marine ? Si j’avais su, je t’aurais conseillé une épuisette. Blague à part, comment gères-tu l’humidité constante dans laquelle tu évolues ? La bise de Birgit et Yann de Bretagne nord. A bientôt !”

Réponse de Stéphane : “Ahah salut Yann. Mais je peaufine ma technique, et quand j’aurai vraiment faim et marre des lyophilisés, t’inquiète j’y arriverai ^^ Le harpon est maintenant en poste, et si je vois passer un banc, je mets le masque et tente ^^ Concernant l’humidité, je n’ai pas tant que ça à la gérer finalement. L’intérieur est très sec, bien ventilé aux deux opposés. La trappe, la manche à air, l’intérieur tout en liège jouent bien leur rôle. Les vêtements que je lave en fin de journée, le soir d’après quand je les mets, ils sont secs. Après, je n’ai pas encore eu de jour de pluie complète. Mais dans une semaine, j’arrive dans la zone la plus tropicale, ça devrait changer la donne. Par contre, il fait de plus en plus chaud, surtout quand il y a peu de vent. La grande bise à vous deux et encore merci pour ces souvenirs inoubliables chez vous en octobre.”

Et encore merci à Vrai Roses pour la photo montage d’illustration!


Envie de soutenir Stéphane Brogniart et l’association ETARCOS ?

Tee-shirts ETARCOS disponibles sur

Devenez adhérent pour 20€ par an

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.