Jour 32 / Distance parcourue 24H : 87 km / Distance parcourue totale : 2458 km / Arrivée Martinique : 2464 km

Alors en décalage d’une heure après la traversée du fuseau horaire hier, et bien ça change et ça casse un peu.. Réveil à 4h30, prise du poste de rame à 5h07. Entre les deux, je ne sais plus. Encore un bon courant de présent et je vois que ça glisse bien.

A 10h00, faim de chez faim.. Mais il faut que je remette 30 minutes pour effectuer ce décalage horaire en douceur. La pause de 11h00 sera à 10h30.. Repas, 15 minutes de sieste et je rembraie direct, tant pis. Mais parcourir plus de 50 milles nautiques aujourd’hui, c’est jouable alors j’y vais. A 16h00, nouvelle petite pause et bien râpé je remets 45′ avant de laisser filer le bateau jusque 18h00 pour finalement 51 milles parcourus.. Voilà, bonne nuit 😅😅😅😅

Il n’empêche que, pendant cette journée qui pourrait sembler nulle, peu intéressante, voire abrutissante, et bien c’est là que tu rentres dans le geste de la méditation en mouvement. Le geste perpétuel, le mouvement infini, c’est trop bon.. Sinon, rien de dingue : pas de poissons, pas de baignade. Mais oui, on me demande dans l’oreillette si je ne m’embête pas ! Non, du lever au coucher, il y a les 3 repas, entre 10 et 11 heures de rame, 4 pauses de 5 minutes, la nuit de sommeil de 6-7 heures, 2 siestes de 20 minutes.. Et le reste à écrire mon compte-rendu quotidien, à remplir le carnet de bord, faire mon point cartographie, répondre aux communications externes, un entretien ou bricolage par jour.

D’ailleurs aujourd’hui, c’était nettoyage de la corde flottante, celle qui me sauvera la mise au cas où je tombe à l’eau sans être attaché. Il s’y accroche par paquets tout un tas de mollusques qui freinent le bateau. Demain, je changerai les filtres du dessalinisateur, et après demain, me laver 😅😅😅😅😅 Non je plaisante, ça c’est tous les soirs ^^ Je me lave à l’eau de mer puis je me rince à l’eau dessalinisée.

Le big up du jour à la famille Dupasquier (des bons qui vont bien avec de l’instruction, de l’intelligence, de l’humour et le sens du partage bienveillant) qui, rencontrés à El Hierro, sont partis quelques jours avant moi et doivent être arrivés depuis deux semaines en Martinique. Ils sont cloîtrés à l’Ancre. Il attendent que j’arrive et vont même venir me chercher (enfin si c’est possible) pour l’arrivée sur Le Marin.. D’ailleurs, merci Cathy pour ce savon qui mousse à l’eau de mer ! Je sais qu’ils lisent les récits tous les jours.

Voilà, j’imagine que ça fait du nettoyage de printemps, bricolage, lecture, Netflix, chez un peu tout le monde.. D’ailleurs, je me disais : “Toutes les épreuves sportives annulées ? Non monsieur, même en temps de guerre, le sport ne meurt jamais ! La preuve, un type traverse l’océan aahahha C’est même dans Gérardmer Info ^^

https://gerardmerinfo.fr/2020/03/plein-atlantique-lun-seuls-vosgiens-a-labri-coronavirus/

Hey oh calme toi Brogniart, t’es pas non plus Zatopek qui s’entraînait pendant un vrai conflit.😅😅😅 Allez la grande bise, et à demain si vous le voulez bien !

UN JOUR UNE QUESTION

Envie de poser une question à Stéphane ? Comme Anne Schweitzer, vous aussi n’hésitez pas via le lien ci-dessous ^^

La question du jour par Anne : Salut Stéphane, vois-tu autant de déchets que dans le Kemberg ?”

Réponse de Stéphane : ” Quand j’allais dans le Kemberg, il n’y avait des déchets que là où les voitures et les Mc Do pouvaient aller ^^ Ailleurs, c’était nickel. Ici, je croise 3 à 4 déchets flottants par jour. Imagine sur une telle surface..”

Et encore merci à Vrai Roses pour la photo montage d’illustration!


Envie de soutenir Stéphane Brogniart et l’association ETARCOS ?

Tee-shirts ETARCOS disponibles sur

Devenez adhérent pour 20€ par an

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.