Jour 30 / Distance parcourue 24H : 85 km / Distance parcourue totale : 2372 km / Arrivée Martinique : 2551 km

Bon, il semblerait que ça ne rigole pas des masses chez nous en France.. C’est con car pour moi ici, j’ai vécu certainement l’une des plus belles journées depuis le début de cette aventure.

Ce matin, je me suis remis dans mon très petit univers, après avoir été bien distrait hier par tout ce bazar et les mesures de confinement prises, que l’équipe à terre me relate. Mais après tout, que veux tu.. Faudra bien y aller en Martinique ! Et m’inquiéter ne servira à rien. Je ne suis pas là-bas, j’en ai déjà bien assez ici.

Au réveil ce matin à 5h30, je m’aperçois que j’ai dérivé de 22 milles nautiques durant la nuit. Un fait assez rare.. En effet, le courant est revenu et pousse. Ça rend également la rame moins dure, les pelles glissent bien. Alors je peux enchaîner une belle gestuelle. Au total aujourd’hui, j’ai pu ramer 49 milles nautiques, avec peu de vent et une mer très peu formée, un régal. Soit 10 heures de rame. Ah non ! 11 ! Car à 15h59 je suis passé à… 15h ^^ Et oui, nouveau décalage horaire, du coup j’en ai profité pour y remettre une heure d’effort.

Vu comme ça avançait crème, j’ai essayé d’en profiter un maximum et je n’ai presque pas mangé, une simple séance de grignotage au poste de rame, juste 20 minutes ce midi. Jusqu’à mi-parcours, je reste sur ma stratégie de consommer 2 packs quotidiens tous les trois jours, on ne sait jamais. D’ailleurs, ça arrive bientôt ça. Jeudi serait parfait, je tente..

Comme je vous l’ai dit, je suis informé de la situation générée par ce virus machin. Je ne sais pas trop quoi penser. Les sociétés modernes sont incroyablement performantes mais si fragiles. C’est toujours la même histoire : si tu veux des très hauts, il faut accepter les très bas. C’est comme en sport. Espérons juste qu’il n’y ait pas trop de décès lié à ce virus. Je suis bien obligé, même au milieu de l’Atlantique, d’être un poil concerné. Bon c’est sûr que pour moi, je ne vois aucune différence. Mis à part le fait que je reçois des messages toute la journée, alors qu’avant c’était le soir 😅😅

Alors après une telle journée, au menu ce soir ce sera une polenta et une grosse ration de foie de morue ! Avec tout ça, arrivé en Martinique, je risque d’y rester vu ma tête cramée par le soleil et les dreadlocks qui me poussent dans les cheveux. Autant dire que je serai comme un rasta parmi les rastas, en attendant qu’un avion veuille bien me ramener 😅😅

D’ailleurs, le big up du jour à mes rasta cool de Rochesson : Flo, Camille et toute la bande des Monts de l’Utopie. Ils font un énorme jardin, du troc, des conserves en tout genre, du jus de pomme, de la bière maison, etc etc etc… Et ça, toute l’année, vivant en quasi autonomie. J’imagine du coup que eux doivent continuer leur soupe habituelle, sans être vraiment dérangé par ce qui arrive. De quoi s’interroger sur le réel bon sens de nos modes de vie dans ce monde que la société détruit à petit feu..

Voilà, je devrais avoir un peu plus de journées de ce genre à venir, car plus je descends, plus le courant devrait être fort. La grande bise et pas de bêtises..

UN JOUR UNE QUESTION

Envie de poser une question à Stéphane ? Comme Aline Luisin, vous aussi n’hésitez pas via le lien ci-dessous ^^

La question du jour par Aline : Courage Stéphane, comment te sens-tu au milieu de cette immensité ?”

Réponse de Stéphane : Au milieu de cette immensité, bizarrement, on ne se sent pas petit car tout est assez bien matérialisé. Je poursuis le même axe, donc le même trajet du soleil : je le vois au fond à droite le matin, et il se couche dans mon dos. Il me passe à droite depuis 32 jours, et selon la luminosité, je sais l’heure qu’il est et si je suis dans le bon axe. Mon champ de vision est limité, quand je rame, à une vague ou deux, donc bien matérialisé aussi. Et quand je suis dedans, c’est un cocon qui pourrait être n’importe où. Par contre le soir quand je regarde mon GPS à l’intérieur et que je vois où je suis, aïe ! Si j’ai une défaillance technique ou physique là !??? L’immensité fait que ça serait difficile et compliqué..”

Et encore merci à Vrai Roses pour la photo montage d’illustration!


Envie de soutenir Stéphane Brogniart et l’association ETARCOS ?

Tee-shirts ETARCOS disponibles sur

Devenez adhérent pour 20€ par an

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.