Jour 20 / Distance parcourue 24H : 82 km / Distance parcourue totale : 1564 km / Martinique : 3326 km

Une journée à tenter de vous offrir pour l’apéro le Tropique du Cancer.. Bon, finalement, ce sera pour cette nuit ^^ Certainement la plus grosse journée depuis le début : j’en mets tout doucement en plus, en réduisant les temps de pause. Au final, ça doit me faire quasiment 11h de rame aujourd’hui.

Les alizés ne sont toujours pas francs, je n’ai quasiment pas eu de vent, sauf en milieu d’après-midi. Reste à voir les jours à venir.. “Un pas après l’autre” comme dirait l’autre ^^ Et au vu de ce que l’on me rapporte, je suis bien mieux en mer que sur terre avec ce virus 😅😅😅

Je suis allongé les bras en l’air, tout endoloris, pour que ça passe un peu. Je suis cramé et j’ai un peu mal au Q en fin de journée avec toutes ces heures passées sur le banc de rame. J’ai à peine le temps d’aller pissoter.. Hum qu’est-ce que je raconte.. en vrai c’est direct dans le cockpit et je rince. Et oui, pour vivre là-dedans, vaut mieux être rustique, voire rustique et demi !

Voilà, demain matin à 6h11, ce sera à fond les ballons pour Émile. Ce sera déjà fait probablement pour vous à l’heure où vous lirez ces lignes. Ah, j’oubliais, comme promis big up Mademoiselle C qui voulait une dédicace en tant que meilleure plus vieille copine.. En parlant de dédicace le podcast du jour d’Extraterrien, c’était Rudy Coia, le célèbre coach sportif. Et je vous donne en mille (sans jeu de mot ^^) : son livre préféré est “Le Guerrier Pacifique” de Dan Millman ! Vous pouvez lui dire que ETARCOS est un clin d’œil à ce livre..

Tous les jours à 18h, je fais un peu de travail cérébral, environ 30 minutes. J’écris pour le projet Pacifique, ou bien je lis, j’écris des idées pour le bouquin (j’ai au moins le titre et déjà deux chapitres). Le soir, je profite des nuits étoilées qui sont vraiment de haut-niveau. Ce soir, j’ai même la lune juste au-dessus de mon hublot..

Et encore merci à Vrai Roses pour la photo montage d’illustration!


Un pas après l’autre.. C’est le nom du documentaire qui a retracé l’année 2013 de Stéphane Brogniart, expression depuis restée à la posterité dans le monde de l’ultra-trail, définissant ce qu’il nomme lui-même le “pas vite, mais tout le temps”

Ce documentaire reste disponible en téléchargement payant sur le site de Alabama Productions

Envie de soutenir Stéphane Brogniart et l’association ETARCOS ?

Tee-shirts ETARCOS disponibles sur

Devenez adhérent pour 20€ par an

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.