Tous les articles du journal de bord

Peau neuve..

Tout beau tout neuf le stephanebrogniart.run devient etarcos-adventures.com ..

Vous y trouverez trois univers, l’un qui présente etarcos, un autre dédié à mes activités, et un dernier dit « Journal de bord » où vous y trouverez mes posts type blog..

Bon ça c’est pour l’intro, pas très fou je vous l’accorde..

Merci à tout ceux qui en ont permis sa réalisation..

Je ne suis plus dans une pratique individuelle, donc il était nécessaire d’avoir un site qui soit dédié à cette aventure collective etarcos..

Alors maintenant je peux vous narrer au travers de ce « journal de bord » tous ces moments de vie juste incroyable qui vont faire qu’un bateau muni de deux rames, de 900 kilos de bazar pour être en total autonomie va traverser le pacifique sud en 2021..

« Bin pourquoi tu mets une vidéo comme ça en plein milieu d’un article ? »..

Ceux qui suivent mes aventures blogolistique depuis 2009 pourront vous répondre..

Et en plus tu peux envoyer le volume ca ne devrait pas trop t’écorner, voir pas te faire du mal

Bon je me remets en route dans cet exercice, je suis un peu rouillé, je retrouverais tout doucement mes routines de mes posts un poils original je vous l’accorde, mais vous vous y ferez, c’est juste un peu difficile au début après on s’y fait..

Quoi de neuf docteur ?..

Alors, il était une fois le petit Stéphane qui à l’âge de huit ans lors d’un camps scout…….. « Pff abrège c’est lourd !!! »..

Ah pardon..

Oh bon sang je sens le pain béni pour https://www.facebook.com/LesGenouxDansLeGif//

Bref l’actualité c’est surtout beaucoup de démarches, de rencontres, de cogitations pour rendre cet impossible, réalisable..

Le premier vrai coup d’essai pour le bateau c’était il y a deux semaines lors d’une épopée au travers du Leman..

Le but était surtout de passer des heures dans le bateau pour mieux le comprendre et pouvoir lui apporter les améliorations nécessaire avant les deux semaines qui m’attendent au large de Brest en Septembre..

Arrivé sur Evian on jet le bateau à l’eau..
Merci Pierre Mastalski pour la surprise, il y a donc des pirates même au Léman..
C’est parti pour des heures à apprivoiser le bateau..
Petite balade autour du bateau pour dégourdir les jambes..
Pas la folie au niveau de l’espace de vie..
Au total 120k en trois jours au travers de cette flaque..
Quelques fois obligé de m’arrêter car les conditions vent contraire rendait la navigation impossible..
Et oui heureusement que dans le pacifique je serais vent et courant favorable, car ce genre d’embarcation de 800 kilos n’est pas contrôlable comme on le souhaite..
Merci Cindy « dame de nage » et Claudie sans qui tout celà n’aurait pas été possible..
Merci la team Etarcos, les partenaires et vous tous qui suivez cette aventure qui commence..
Ce coup d’essai m’a et nous a permis d’avoir du pain sur la planche pour aller en septembre défier l’atlantique pendant 2 semaines en conditions plus proche de ce qui m’attend en 2021..

Merci d’avoir tenu le coup jusqu’à la fin de cet article..

Retrouvez dorénavant chaque semaine un ou plusieurs article sur cette page qui vous racontera tout ce qui ce passe dans ce projet..

Et n’oubliez pas que dans mes articles peuvent se cacher de l’humour (ou pas)..

La grande bise et à bientôt..

Allez comme il est de coutume la photo bonus (cadeau)..

Pendant que je me fane des bornes et me ponce les mains, sur le bord il se met bien Noé le Coordinateur du projet #etarcos..

Le tour des Vosges en ski roues..

UN PREMIER DÉFI ETARCOS VALIDÉ !

Pour préparer mon objectif ultime, à horizon 2023, je me suis préparé une série de défis sportifs singuliers, et un peu démesurés. Première échéance de la liste, sillonner le département au plus près des « frontières »… en ski-roues ! Un tour du « pâté de maison » bouclé en un peu plus de 42h.

C’est à 21h, jeudi 19 avril, que nous avions avait fixé l’heure de départ de ce défi. Devant l‘auberge du Pied du Hohneck, par un beau coucher de soleil comme les crêtes vosgiennes en réservent parfois, de nombreux amis, journalistes et sportifs venus pour m’accompagner, s’étaient donnés rendez-vous. Ce défi, original, voire surprenant, réussissait un premier pari, celui de fédérer, et de faire parler de mon territoire auquel je suis si attaché. Mais au-delà des envies et des valeurs du projet, il fallait désormais se concentrer, gérer son effort, s’alimenter, pour durer… Car même si je peux compter sur le soutien sans faille d’une équipe d’assistance expérimentée et pleine de bonne humeur, et sur de nombreuses personnes, venues m’accompagner sur un tronçon du parcours, en vélo, voiture, ou en ski-roues, je ne pourra compter que sur moi pour rallier l’arrivée.

Après 42h16, 482km et quasiment 6000m de dénivelé positif ( voir le parcours ici) , ce premier défi #Etarcos prenait fin. Une performance qui ne passa pas inaperçue dans l’univers du ski nordique…